© Frédéric Malette

L’histoire silencieuse, celle que l’on ne raconte pas, celle qui ne se dit pas, celle que l’on oublie, celle que l’on cache, celle que je ne connais pas.
L’histoire que me racontent mes livres d’école, l’histoire que me raconte ma famille, l’histoire que me racontent les autres, l’histoire que me racontent mes artistes préférés, l’histoire que me raconte la télé, l’histoire que me raconte la radio, toutes ces histoires ne me disent rien sur l’Histoire, sur mon histoire, celle qui est en moi, celle qui était là avant et qui sera là après et que je ne connais pas car je ne l’ai pas vécu.
L’Histoire et l’histoire sont silencieuses. Il faut les faire parler en moi, en nous, les déconstruire, les vivre et pour les comprendre, passer par où je ne sais pas pour arriver à ce que je ne sais pas.

Frédéric Malette,
Nantes, janvier 2014.